BIOGRAPHIE

Heins par Rosario

 

Ma peinture me représente et exprime tout ce que je veux dire. Ma peinture fait partie de moi-même, elle est la prolongation de la Caraïbe qui vibre en moi et qui prend vie par mes propres expériences, mon quotidien, la musique, la couleur, la chaleur du soleil, l’humidité de l’air, les cris de la rue, le carnaval, les couleurs explosives et lumineuses – des faits et éléments uniques et éphémères qui font de moi une femme tout aussi singulière et diverse.

 

Ce que je peins, c’est une ode à la joie de vivre. C’est la métaphore de mon paysage et de mon sourire. Une offrande dont chaque cadre me révèle un peu plus. C’est aussi la volupté des couleurs vives qui se mélangent sans complexe, l’écrasante chaleur humide des tropiques et la lumière éclatante qui explose sur mes toiles pour communiquer bonheur et affection.

 

Pour toutes ces raisons, à travers cette nouvelle œuvre, je continue de m’approprier tous les éléments naturels et culturels de ma Caraïbe, baignés de la lumière directe qui enveloppe les vendeurs ambulants qui parcourent la plage ; les palenqueras qui, d’un pas chaloupé, offrent leurs fruits sucrés pour assouvir la soif et la curiosité des touristes ; les marchands de bouées que leur fardeau transforme en étranges personnages qui disparaissent gracieusement sous les formes et les volumes de leurs marchandises, tels des fantômes qui flottent sur leurs jambes, curieuses silhouettes qui s’approchent puis s’éloignent.

 

Voilà ce que je suis : l’expression Caraïbe qui habite chaque trait de ma peinture.

 

 

 

Heins por Rosario

 

Mi Pintura  me representa y expresa en lo que quiero decir. Mi pintura es  parte de mi misma, es la  prolongación del Caribe que llevo dentro de mí y que se proyecta en mis propias vivencias, en mi cotidianidad, en la música, el color, el sol caliente, la humedad, los gritos callejeros, el carnaval, los colores explosivos y luminosos; hechos y elementos únicos e irrepetibles que me hacen también única y diversa.

 

Lo que pinto es una prueba de la alegría de vivir. Es la metáfora de mi paisaje y mi sonrisa. Una ofrenda que dice todo de mí en cada tela. Es también la voluptuosidad de los colores fuertes que se mezclan sin vergüenza, el ardiente calor húmedo del trópico y la luz explosiva  que estalla en mis lienzos para brindar alegría y  afecto.

 

Por todo ello, en este mi trabajo más reciente, sigo apropiándome de todos los elementos naturales y culturales de mi Caribe, vertidos en la luz directa que cae sobre los vendedores callejeros ubicados en  la playa; sobre las palenqueras que con su andar cadencioso ofrecen sus frutas dulces a la sed y la curiosidad de los turistas; sobre los vendedores de flotadores con su carga a cuestas haciendo de ellos mismos  personajes especiales que desaparecen graciosamente bajo las  formas y el volumen de su mercancía, como fantasmas que solo flotan a través de sus piernas, produciendo figuras extrañas a medida que caminan o se alejan.

 

Esa soy yo, la expresión Caribe impregnada en cada trazo de mi pintura.

 

Rosario Heins

                               

La peinture de Rosario Heins (Barranquilla, Colombie, 1957) est comme un éveil permanent. Un premier regard sur le monde… Ouvrir les yeux et s’éblouir n’est pas évident en soi. L’observatrice que nous mentionnons ici, celle qui parvient à découvrir sans cesse des paradis sans bouger de sa place, révèle une rétine obstinément fraîche, toujours prompte a être impressionnée, avec ce que cela suppose de retenue et d’oubli,  d’esprit de sélection devant la matière de ce qu’elle a déjà vu et vécu.

 

Posée et sensuelle, avec le naturel tranquille qui colle à une terre et à une région géographique dont elle ne peut ni ne veut sortir, la créatrice a converti la peinture en une méthode d’accommodation visuelle pour mieux s’éveiller au monde, à son monde. Elle raconte la réalité environnante qui n’est pas n’importe quel univers, avec sa maille structurale particulière de formes et de couleurs changeantes. D’une certaine façon, être soi-même et voir chaque fois un univers est, somme toute, l’un des dons les plus extraordinaires de la vision artistique, qui est  le premier regard au réveil.

 

Dépassant les aspects anecdotiques ou sentimentaux, tout ce qui est courant et s’avère vulnérable, elle a suffisamment à exprimer. Ses premiers dessins au fusain manifestaient déjà son adhésion au réalisme et à une thématique sociale qui ont été les bases de sa thématique picturale. Quant à la réalité la plus directe, elle nous parle des interprétations infinies possibles, de sa capacité à créer des images, à révéler une richesse de formes et de lumières qui échappent aux possibilités de la reproduction technologique comme, par exemple, la photographie. Rosario Heins réussit à saisir non seulement la lumière mais aussi l’air qui baigne ses personnages. Gustavo Bell Lemus, ambassadeur de Colombie à Cuba, l’exprime ainsi : « La magie du pinceau de Rosario Heins fait que les couleurs de n’importe quel objet qu’elle touche jaillissent avec une intensité que nous ne parvenons pas à apercevoir dans la réalité objective. Dans ses tableaux, les couleurs se donnent rendez-vous pour insuffler une beauté particulière aux choses apparemment les plus triviales. Les vendeuses de fruits tropicaux sur les plages colombiennes des Caraïbes, les grandes cuvettes qu’elles transportent, les bouées qui flottent à l’épaule de quelque vendeur, tout fait partie du paysage quotidien de nos plages, qui, grâce à la peinture de Rosario Heins, acquiert une délicatesse et une grâce uniques ».

 

C’est justement, à la frontière de ces paysages côtiers, que l’artiste – diplômée en Arts Plastiques et Peinture de l’École des Beaux-Arts de Barranquilla, 1979, et de Sculpture et Gravure de l’École des Beaux-Arts de Cartagena – porte son regard et son pinceau sur les détails qu’elle veut rehausser dans ses différentes compositions personnelles. C’est comme si elle décomposait la réalité en fragments ; ce sont des mains, des jambes, un vêtement ou un élément quelconque de la nature … auxquels s’ajoute la richesse des textures en un arc-en-ciel de puissance plastique.

 

 

A propos de la technique employée dans beaucoup de ces œuvres, on remarque surtout  le désir de rencontrer un mode d’expression plus direct et spontané. A partir d’un excellent dessin l’artiste assume le nécessaire immédiat du trait, et vient ensuite un traitement de la couleur, très libre, qui associe la transparence la plus fluide que l’artiste sait tirer talentueusement de la technique à l’acrylique. Elle laisse voir un peu plus que « la peau » de ses sujets,  en y ajoutant magistralement les tonalités de son propre tempérament artistique. A telle enseigne que nous pouvons sentir l’ambiance vibrante comme si nous y assistions présents. C’est que nous formons partie de ce spectacle séducteur, car ses œuvres les plus récentes se rapprochent encore plus du spectateur en devenant plus dynamiques. Le mouvement et la chaleur humaine sont toujours présents.

 

Stylisation sensuelle et poétique

 

Une certaine stylisation sensuelle et l’évocation poétique de l’environnement quotidien sont les caractéristiques principales de l’option figurative reflétée dans ses œuvres. Des personnages sur la plage, ou d’autres plus proches de la conception du portrait, sont quelques-uns des motifs rassemblés dans cet ensemble de tableaux. Le portrait trouve justement en elle un intermédiaire expressif capable de nous le montrer avec un air nouveau. L’individualité psychologique de l’homme ou de la femme – seuls ou en groupes - se manifeste avec une profondeur et une éloquence qui parviennent à dépasser toute circonstance de vêtement ou de lieu.

 

La créatrice, qui a exposé son travail pictural dans plusieurs continents ,en fidèle ambassadrice de nos Caraïbes, a déclaré  à propos de ses créations que « la beauté est partout, même dans les situations et les endroits les plus inattendus ; pour cette raison, ce travail informel que nous appelons  El Rebusque (La Débrouille) donne aussi aux Caraïbes colombiennes des couleurs, des saveurs et des joies, en inondant le paysage urbain et humain de voix et de rythmes dans un décor de soleil et de mer ».

« Bien sûr, il y a toujours une autre lecture possible: la pauvreté qui se cache ces touches de couleurs vives, paraît suggérer une nouvelle fantasmagorie de la misère sur les plages des Caraïbes », comme le souligne d’une façon adroite le poète Miguel Iriarte, pour nous laisser  voir les concepts et les idées qui se forgent derrière ces œuvres et nous révéler les supposées « taches de soleil ».

 

Les chaudes et vibrantes masses de couleurs dont les lumineux éclats s’organisent en contrastes raffinés de température et de tons ; les fonds frottés qui en atténuent l’architecture naturelle ; la succession de gestes rapides, définis, réalisée  avec élégance d’une main ferme, sagement appliquée pour retenir les impressions fugaces. On peut plus que la classifier, aussi décrire la peinture de Rosario Heins, comme une œuvre calme et sensuellement classique dans ses toiles, brillante et audacieuse dans ses dessins, toujours en éveil sur le monde, nécessairement joyeuse dans l’acte de peindre, stimulant la vie qui s’échappe à grands flots de nos  yeux.

Critique d’art de la Havane, Cuba

Toni Piñera.

 cv 

R-HEINS-CV1
R-HEINS-CV1

press to zoom
R-HEINS-CV2
R-HEINS-CV2

press to zoom
R-HEINS-CV4
R-HEINS-CV4

press to zoom
R-HEINS-CV1
R-HEINS-CV1

press to zoom
1/4

©2016- Rosario Heins